12°C
Feurs
Ciel dégagé
Humidité : 73%

De la Gaule à la seconde guerre mondiale

ancien-plan-feursLa ville de Feurs fut à l’origine une bourgade gauloise, puis une ville gallo-romaine. Bien située à un important carrefour de voies la ville a connu une prospérité rapide.

Dès le IIe siècle elle atteint d’ailleurs une taille sensiblement équivalente à celle d’aujourd’hui.

Vers le milieu du IIIe siècle, la crise qui déchire l’empire plonge le Forez dans une période sombre avec l’arrêt des activités économiques et les ravages des bandes de pillards.

Le IVe semble ignorer Feurs. Le Forez continue à vivre avec une ville amoindrie, voir détruite. On ne sait rien de Feurs pendant le haut Moyen-Âge. La localité elle-même réapparaît dans la seconde moitié du Xe siècle. Feurs est alors qualifiée de « burgus », sorte de prééminence sur les villages alentours, mais ce n’est qu’un pâle reflet de son ancienne splendeur, l’agglomération étant bien modeste.

Ce n’est que vers l’an 1000 que des textes émanant de l’abbaye de Savigny (près de Lyon) et concernant Randan, citent Feurs. En 1127 un premier texte médiéval mentionne que Feurs possède un château permettant de surveiller les anciennes routes de Lyon, Roanne, St-Germain-Laval, Thiers, Clermont-Ferrand. Puis sont mentionnés pour la première fois les marchés de Feurs (aujourd’hui encore le marché typique forézien est présent le mardi matin). La ville redevient un lieu d’échanges entre les paysans et les artisans. L’essor de Feurs est de nouveau freiné par les crises du XIVe siècle. Les difficultés économiques qui affectent l’Occident ont leur contrecoup sur la ville.

La guerre de cent ans

Au moment de la guerre de cent ans, dès 1356, le Forez connaît les bandes de pillards qui tuent, volent, brûlent. La ville se dote alors de remparts. Dans cette enceinte vivaient environ 600 personnes : bouchers, aubergistes, forgerons, tisserands. Le Forez sort complètement transformé de la guerre de cent ans, et Feurs voit revivre sa vocation commerciale, la population augmente, mais la ville enclose est trop petite et des maisons sont construites hors de l’enceinte. Le Forez, jusque-là était un état indépendant, il fut rattaché au royaume en 1534. C’est alors que les foréziens connurent l’administration et la fiscalité royales.

La fin du XVIIe siècle est marquée par un embellissement de la ville dans la tranquillité dont jouit Feurs.

La révolution

Arrive le temps de la révolution. Du fait de la réforme départementale en 1790, Feurs perd de son importance. La répression commence dans le Forez dès septembre 1792, conduite par Javogues. La ville fut d’ailleurs récompensée de son zèle patriotique par la formation du département de la Loire, avec Feurs comme chef-lieu. Un tribunal révolutionnaire fut mis en place, et Javogues rendit la justice révolutionnaire et fit régner la terreur. Le rôle de Feurs comme centre de justice prit fin en janvier 1794.

statue-colonel-michel-combe
Après dix années de troubles Feurs fait à nouveau figure de capitale. Mais à la fin du XVIIIe siècle, Feurs ressemble plus à une petite cité, enfermée dans ses remparts en mauvais état, avec des faubourgs construit à l’extérieur. Cette configuration de la ville, le mauvais état des chemins, l’absence de pont sur la Loire semble contribuer de plus en plus à son isolement. Il est donc décidé de construire des rues, le pont de la Loire en 1830, d’abattre les remparts, le chemin de fer arrive, des routes sont inaugurées.

La modernisation de Feurs dura près de 80 ans.

Feurs est la patrie du Général Berthelot qui s'illustra pendant la guerre 1914-1918 et de Michel Combe, colonel de la garde de Napoléon, dont une statue en bronze, de Foyatier, occupe le centre d'un rond-point, face à la mairie.

La seconde guerre mondiale et l'arrestation de cinq Résistants

Retrouvez l'histoire des cinq Résistants arrêtés dans la nuit du 10 au 11 juin 1944. Un seul réchappera des camps de concentration. Le dossier a été publié dans Le Petit Forézien n° 270.

Petit Forezien 270-1 Petit Forezien 270-7Petit Forezien 270-8Petit Forezien 270-9Petit Forezien 270-10Petit Forezien 270-11Petit Forezien 270-12Petit Forezien 270-13

Mots-clés: histoire, Seconde guerre mondiale, Révolution, résistants